Faire pousser des fruits au jardin

Quoi de plus agréable que de manger des fruits fraîchement récoltés? Avoir des arbres fruitiers chez soi, c’est l’assurance de belles récoltes, de fruits bien sucrés et pleins de gourmandises. En plus, c’est très économique!

pommes-recolte-automne

Faire pousser des fruits au jardin n’est pas très compliqué, il faut tout de même respecter quelques règles et faire preuve de patience car un arbre planté pourra mettre plusieurs années avant de vous offrir de belles récoltes. En règle général, un arbre fruitier a besoin de soleil, évitez donc les coins ombragés. Il est aussi préférable de planter des arbres adaptés à votre région. Pour la Normandie, pommiers et poiriers sont parfaits, on évitera les abricotiers bien qu’il soit tout de même possible d’en récolter dans notre région. Il faut soigner la plantation: choisir un bon emplacement, bien préparer le terrain. Votre arbre va grandir, il lui faudra donc de l’espace. Ayez également en tête que certains arbres fruitiers ont besoin d’être pollinisés par une autre variété, comme pour le cerisier par exemple. Et pour optimiser vos plantations, la meilleure période est l’automne.

Les fruitiers sont de véritables atouts au jardin, ils nous régalent une bonne partie de l’année et permettent de délicieuses recettes en cuisine. A la maison, nous avons divers arbres fruitiers: deux pommiers dont un qui produit des pommes vertes très acides donc immangeables, un poirier (conférence), un mirabellier, un prunier reine-claude, un noyer qui offre de très grosses noix, un noisetier pourpre. Voilà ce qu’il en est pour les arbres fruitiers. Auparavant nous avions un cerisier mais celui-ci n’allait pas très bien, et commençait à décliner. Du coup, on a décidé de le couper.

pommes-poires

Nous avons aussi beaucoup de petits fruitiers: 3 groseilliers rouges, trois groseilliers blancs, un groseillier à maquereau, des framboisiers jaunes Fallgold, des framboisiers rouges, des fraisiers (on a atteint 400 pieds cette année mais vu les stolons que l’on récupère, on va faire une nouvelle ligne de plantation), un myrtillier, un tayberry (qui a donné les premiers fruits cette année) et un mûrier géant (planté l’année dernière et qui n’a encore rien produit).  Et nous avons aussi 3 magnifiques pieds de rhubarbe qui nous régalent de mai à octobre.

Certains petits fruitiers ont été plantés peu après l’achat de la maison en 2010, certains ont donc 9 ans, d’autres sont plus jeunes car nous en plantons au fil des années. Les récoltes sont assez conséquentes, surtout avec les fraises et les prunes, si bien que pour 2019, nous aurons récolté plus de 100 kg de fruits. Cette année j’ai juste pesé les fraises, soit 25 kg, mais à vu de nez on a eu environ 5 kg de groseilles, 3 kg pour les groseilles à maquereau. Pour les framboises, je dirais 2 kg (la récolte de septembre est très généreuse), au moins 50 kg de prunes, plus de 10kg de rhubarbe (j’en ai fait des tartes!!!). Cette année, la récolte de pommes ne sera pas terrible, par contre on devrait avoir pas mal de poires (j’ai compté une bonne centaines de fruits sur l’arbre). Les noisettes commencent à tomber et les noix sont belles et nombreuses. Bon je ne compte pas les quelques myrtilles et tayberries…

récolte-groseille

Tous ces petits fruitiers sont faciles d’entretien. Pour les fraisiers, deux bons nettoyages par an, du paillage et un peu d’apport de fumier. Chaque année nous récupérons les stolons et agrandissons la fraiseraie. Nous sommes partis de 12 pieds il y a 8 ans, pour l’année prochaine atteindre les 500 pieds! Les framboisiers sont coupés assez court en hiver. Pour le reste, on ne fait rien de particulier. On met des filets en période de récolte pour éviter que les oiseaux ne nous mangent tout.

Avoir un jardin avec des fruitiers est donc un réel plaisir mais est également très économique. Pauline adore aller grignoter des petits fruits, elle s’installe devant les fraises et les mange sur place. Idem pour les autres fruits. Pour me donner une idée de certains prix, je suis allée en magasin bio (La Vie Claire ou Biocoop) car bien sûr, je ne mets aucun traitement sur mes fruits. En juin, le kilo de fraises était à 20 euros (soit 500 euros de fraises), la rhubarbe était à 8 euros/kg (soit 80 euros), en août les mirabelles étaient à 10.95 euros/kg, (soit 500 euros), quand aux groseilles et framboises, on approche des 2 euros la barquette de 125g. Certes, je n’aurais jamais acheté 500 euros de fraises ni de mirabelles, mais cela montre à quel point les fruits sont chers, surtout s’ils sont bio, et qu’investir quelques euros dans des petits fruitiers peut devenir très rentable au bout de quelques années. Cela tend également vers une certaine autonomie… Et c’est sans compter les mûres, les noisettes, les châtaignes que je vais ramasser gratuitement dans la nature.

fraises-cuisine

Du coup, de fin mai à octobre, nous achetons peu de fruits dans le commerce, hormis les bananes (Bon, j’ai aussi un bananier au jardin, mais je pense que je peux faire une croix sur les bananes), les abricots et les pêches.

Vous allez sans doute me demander ce qu’on fait de tous ces fruits? Et bien on en mange beaucoup nature mais je les cuisine aussi. On est fan des tartes à la maison: tarte aux fraises, aux mirabelles, aux pommes, aux framboises, à la rhubarbe… de quoi nous régaler. Je fais également de nombreuses confitures pour avoir un stock pour toute l’année. Je dois avoir fait 70 pots cette année. Et puis j’en donne aussi à ma famille, aux copines, aux voisins… Les gens sont toujours contents d’avoir des fruits du jardin. Et j’en perds aussi un peu. Par exemple, cette année, j’ai eu beaucoup de mirabelles, j’ai fait des confitures, plusieurs tartes, on en a beaucoup mangé, j’en ai donné à plein de gens mais pour autant beaucoup sont tombées et ont été mangées par les petits insectes. (Chacun peut ainsi se régaler). J’en congèle aussi un peu, comme les groseilles que je rajoute dans mes flocons d’avoine le matin, je n’ai pas retenté l’expérience avec les prunes car j’y avais passé beaucoup de temps pour un résultat très décevant: les fruits avaient rendu beaucoup d’eau et noirci à la cuisson. Je pourrais aussi investir dans un déshydrateur mais je réfléchis encore car c’est tout de même un investissement.

mirabelles-récolte

Avoir des arbres fruitiers demande d’avoir de l’espace; néanmoins, on peut aussi avoir divers fruitiers dans un petit jardin car on trouve des pommiers ou poiriers en espaliers qui prennent moins de place. On peut aussi miser sur les arbres grimpants comme la vigne ou le kiwi. Cela me donne d’ailleurs envie d’en avoir à la maison…

C’est aussi l’assurance de manger des produits sains, sans traitement, fraîchement cueillis. On mange écologique, en circuit très court, on ne peut plus local. C’est un gage de saveur et de fraîcheur. Et cela permet de faire de délicieuses recettes pour les gourmands…

Vous l’aurez compris, les fruits du jardin sont un vrai régal, nature ou cuisinés, et permettent de belles économies! 

Et vous quel fruitier avez-vous planté? Quel est votre préféré? 

Publicités

4 réflexions sur “Faire pousser des fruits au jardin

  1. Quelle chance d’avoir un jardin assez grand et surtout exposé correctement, qui vous permette de profiter d’une telle abondance de fruits bio! En tous cas c’est un régal pour les yeux. Si je pouvais je ne me nourrirais que de fruits!

  2. Impressionnantes toutes ces recoltes. Et c est bien, j envie bcp 😉
    Un deshydrateur effectivement serait une solution.
    J ai essayé les tomates au four, c est long mais cela fonctionne. J en ai vu en magasin bio dont le prix n était pas excessif. ..

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.