Les topinambours au jardin

Les légumes au jardin se font plus rares à l’approche de l’hiver mais s’il y en a bien un que l’on apprécie dès le mois de novembre c’est le topinambour! Longtemps boudé car associé aux périodes de privation durant les guerres, ce légume ancien revient sur le devant des étals et dans les potagers. D’autant que le topinambour nous régale en cuisine. topinambours

Originaire d’Amérique du Nord, ce légume tuberculeux aussi surnommé « Artichaut de Jérusalem », « poire de terre » ou encore « truffe du Canada », ce légume a un délicieux goût d’artichaut.

Et en plus, il est très facile à cultiver et s’adapte à de nombreux sols. C’est un cousin du tournesol, avec ses petits fleurs jaunes. Sa tige peut atteindre plus de 3 mètres de hauteur. Au potager, les quelques pieds que nous avons atteignent des hauteurs vertigineuses.

C’est une plante rustique, qui résiste aux grands froids mais aussi à la sécheresse. Mais isolez-le du vent. Il peut pousser dans tout type de sol, mais préférera tout de même un sol riche en humus, pas trop humide. Au potager, il faut bien choisir son emplacement car il fait beaucoup d’ombre aux cultures voisines et peut se montrer très envahissant. Plantez-le à un endroit où il ne gênera aucune autre plante.

On distingue diverses variétés : le topinambour commun, le fuseau, le violet de Rennes… elles diffèrent par leur forme, bosselée ou allongée et par leur couleur, brune ou violette. Je ne connais pas le nom exact de la variété que nous avons au jardin car des tubercules m’ont été donnés par une amie qui les avait dans son potager lorsqu’elle a acheté sa maison, mais il semblerait que ce soit le topinambour commun!

topinambours

En mars, plantez les tubercules en ligne, germe vers le haut, à une profondeur de 10 cm dans le sol. Recouvrez, tassez et arrosez. Le topinambour ne demande pas d’entretien particulier. Vers novembre, récoltez avec une fourche-bêche pour ne pas endommager les tubercules. Non seulement, le topinambour est un légume facile mais en plus, il se multiplie tout seul, à partir des petits tubercules restés en terre.

Le topinambour est peu calorique et source de fibres. Il contient de l’inuline, une fibre bénéfique pour la régulation du transit. Il affiche un bon taux de potassium et de sodium, qui le rend diurétique. Attention toutefois aux intestins fragiles…

Sa chair se cuisine facilement, un peu comme la pomme de terre mais sans amidon, et vous ravira les papilles. Parfait pour changer des carottes et des traditionnelles pommes de terre, le topinambour permet de délicieux plats : en soupe, en purée ou en petits plats.

La recette que l’on préfère est de les couper en rondelles, même si ce n’est pas toujours facile de couper certains tubercules un peu tortueux, de les faire revenir à la poêle avec de l’ail et du beurre, d’ajouter des lardons et bien sûr de la crème fraîche.

topinambours

Il ne vous reste plus qu’à installer quelques tubercules au potager pour vous régaler les années à venir.

 


Une réflexion sur “Les topinambours au jardin

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.