Le temps des mirabelles

Mi-août sonne pour nous la saison des mirabelles et des prunes au jardin. Un délice que l’on attend avec impatience chaque année. Et quel plaisir d’aller en récolter au pied de l’arbre et d’en manger directement sur place. Cette année la récolte est moindre, sans doute à cause de la sécheresse et des très fortes chaleurs, et puis les mirabelles sont arrivées avec au moins 2 semaines d’avance, au moment où on partait en vacances. Mais cela ne nous a pas empêché d’en profiter un peu, même si cette année on est loin des 50 kg de récoltes.

Petit zoom sur le mirabellier:

Implanté depuis plusieurs siècles en France, le mirabellier s’est beaucoup développé dans la région Est grâce à son climat très favorable. Mais cet arbre rustique peut pousser dans n’importe quelle région à climat tempéré et se plait très bien en Normandie! Le mirabellier fait partie des pruniers et offre des fruits à partir du mois d’août jusqu’en septembre. Il existe plusieurs variétés dont les deux plus connues sont le mirabellier de Metz et, la plus répandue, le mirabellier de Nancy, avec des fruits plus gros et plus sucrés. Très riche en vitamines et en fibre, la mirabelle se croque à tout moment de la journée et nous régale avec sa pulpe juteuse et sucrée. Un vrai plaisir pour les gourmands! Attention à ne pas rater la saison car celle-ci est assez courte.

Si vous rêvez de délicieux fruits dans votre jardin, plantez un mirabellier, sa culture est facile et la production très généreuse. Le nôtre a été planté par l’ancien propriétaire, il a donc plus de 10 ans et produit beaucoup. Le mirabellier est auto-fertile et n’a pas besoin d’un autre arbre pour sa reproduction. Néanmoins, planté à côté d’un autre prunier comme le Reine-Claude, il sera encore plus fructifère. Alors si comme moi, vous raffolez de ces gourmandises sucrées, voici quelques conseils pour en planter un chez vous.

Plantez de préférence le mirabellier à l’automne, dans un endroit ensoleillé et surtout à l’abri des vents. Il aime les sols riches : apportez un peu de compost ou d’amendement lors de la plantation. Après avoir creusé un large trou, plantez le pied de l’arbre, amendez et arrosez abondamment. La première année, veillez à bien l’arroser. Pour l’entretien, le mirabellier est peu exigent. Après la récolte, supprimez les bois morts, ôtez les fruits pourris qui pourraient être vecteurs de maladies et supprimez les rejets. Lorsque vous le taillez, appliquez un mastic de cicatrisation car le mirabellier est sensible aux blessures et aux maladies.

Le mirabellier peut atteindre jusqu’à 7 m de hauteur. Il a un port étalé et légèrement buissonnant. Dès le printemps, il se pare de très nombreuses petites fleurs blanches qui font le régal des pollinisateurs.

mirabellier-en-fleur

A la mi-août, les fruits sont prêts à être récoltés. Il suffit de les cueillir une fois qu’ils sont bien jaunes ou de secouer légèrement l’arbre. Avec Pauline, notre plaisir est d’aller sous l’arbre et d’en déguster. Les mirabelles sont très sucrées. D’ailleurs Pauline les préfère aux Reine-Claude.  La mirabelle est un fruit fragile qui se garde peu de temps, 3 jours au maximum, il faut donc la consommer rapidement.

cueillette-mirabelle

Munie d’un panier et de mes sabots @blackfox, je pars à la cueillette. Et avec les chaleurs des derniers jours – il pleut enfin depuis avant-hier – je privilégie la cueillette le matin. Quand les récoltes sont abondantes, je mets mon tablier et fais des recettes simples mais gourmandes: confitures, tartes, crumbles, clafoutis…

Voici un aperçu des recettes à base de mirabelles qu’on aime à la maison:

  • Les confitures: une valeur sûre dont on fait des provisions pour toute l’année

mirabelle-confiture

  • La tarte aux mirabelles: un incontournable qui nous régale

tarte-mirabelle

La recette est ici!

  • Les pâtes de fruits à la mirabelle:

pâte-fruits-mirabelles

La recette des pâtes de fruits reste la même et s’accorde avec de nombreux fruits du jardin.

  • Le crumble à la mirabelle: une recette très rapide et simple à faire. J’ajoute de la poudre de noisette à la pâte à crumble, le goût se marie très bien avec la mirabelle.

crumble-mirabelles

  • Le feuilleté à la mirabelle: la recette est ici

feuilleté mirabelles

Voici donc quelques idées de recette que l’on aime mais il y en a tant d’autres. La mirabelle se cuisine aussi en version salée mais Monsieur et Pauline ne sont pas friands du sucré/salé. En tout cas, chaque année, on est ravis de retrouver ces petits gourmandises dorées et sucrées…

Et vous vous avez des recettes à partager? 

Profitez-en vite car la saison des mirabelles est courte!

 

 


2 réflexions sur “Le temps des mirabelles

  1. Nous avons un (très) vieux mirabellier dans notre jardin, planté par les anciens propriétaires de notre maison. Il n’est pas très grand, mais il donne beaucoup de fruits, 1 an sur 2 ! Cette année, j’ai pu récolter 3 kgs de mirabelles. 2 kgs en confiture, le kilo restant en compote avec des pêches qui commençaient à se gâter. Miam !!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.